Actualité

Présidents et Citroën, une histoire d’amour et de buzz

Bien que d’autres voitures, comme la Safrane ou la 604, aient connu de beaux jours au plus haut rang de l’état français, c’est surtout le constructeur historique Citroën qui a marqué la 5e république : de la DS5 HYbrid4 futuriste de François Hollande à l’invincible DS19 du général De Gaulle, plusieurs de ses autos ont défilé dans les grandes rues de Paris. Retour sur ces coups de cœur présidentiels.

De nos jours, chez un mandataire citroen, le premier argument qui vient à la bouche du vendeur, c’est la tenue de route exceptionnelle des modèles. D’où vient cette idée reçue ? Est-ce une légende ou une réalité ? Et bien si on remonte en 1962, le 22 août précisément, c’est bien l’agilité d’une Citroën qui a fait la une des journaux : lors de l’attentat du petit Clamart, avec deux pneus crevés et un sol mouillé, la DS19 présidentielle et ses 4 occupants parviennent à fuir la zone d’attaque à pleine vitesse.

Si aujourd’hui votre mandataire automobile base son explication sur cet événement, c’est certes exagéré, mais toujours est-il que depuis, les voitures Citroën ont systématiquement bénéficié d’une exceptionnelle adhérence et d’une prise en main intuitive. Pour en revenir à notre sujet, il existe un autre modèle de la marque aux chevrons qui a connu la célébrité : la CX.

C’est en effet avec cette voiture que Jacques Chirac, le soir de sa première élection (1995), réalise une course-poursuite avec les journalistes dans la capitale. D’ailleurs, au même moment, le président sortant, François Mitterrand, quitte l’Élysée avec une autre Citroën, la XM.

Plus récemment, lors du défilé du 14 juillet 2005, lors de son second mandat, Jacques Chirac a parcouru les Champs-Élysées à bord d’un C6 flambant neuf, et surtout inédit à l’époque. Enfin, il y a quelques jours, François Hollande remontait cette même avenue, lors de son investiture, avec la DS5 HYbrid4.

Un choix logique puisque cette voiture est fabriquée en France, historiquement liée à son histoire, élégante sans être imposante et dans l’air du temps puisque écologique.  Conçues en trombes (moins d’une semaine), les modifications présidentielles se détectent un peu partout : un grand toit ouvrant, une capote redessinée, des poignées aux appuie-tête…

Toutefois, son apparition restera très symbolique puisque François Hollande a choisi d’opter pour les bonnes vieilles C6 et Vel Satis lord du reste de ses déplacements. Dommage que ce buzz mondial n’ait pas duré plus longtemps !

Related Posts